Comment sauvegarder efficacement tes photos ?

Comment sauvegarder efficacement tes photos ?

Je vais commencer par une information un peu brutale mais nécessaire : le numérique n’est pas infaillible.

Tu es peut être sur cette page car tu as fait (ou va faire) une séance avec moi, peut être même qu’il s’agit de ton mariage et que ces photos sont encore plus importantes pour toi. Je comprends totalement que ça puisse être anxiogène de penser au fait qu’on puisse perdre ces images qui ont du sens. Je vais donc te donner quelques conseils et méthodes (que j’utilise moi même d’ailleurs) pour sauvegarder des photos, libre à toi de les appliquer ou non 🙃

Séance photo portrait de femme à Nancy

Quels sont les risques de perte de mes photos ?

Pour mieux comprendre les conseils que je vais te donner juste après, je pense qu’il est important de commencer en expliquant comment une perte de données peut arriver. Attention, la Clémence qui a fait un BTS Photo et qui ADOOOORE (premier degré, oui oui) la technique ressort 🥲 

Le premier risque auquel on pense est celui lié à l’outil informatique de manière générale. On a tous déjà eu un téléphone qui ne s’allume plus, un ordinateur qui crashe ou une corbeille vidée trop vite (celui là fait mal, vraiment). Malheureusement ça arrive, on peut simplement subir une panne, un dysfonctionnement mais on peut aussi, sans s’en rendre compte, ne pas voir arriver une perte de compatibilité.

Les systèmes évoluent tellement vite que certains sont maintenant vraiment compliqués à lire, par exemple utiliser une clé usb de deuxième génération actuellement c’est.. douloureux (et très lent). On s’est habitués à la vitesse et à l’efficacité des solutions récentes. 

Ceci dit, il y a un second risque de pertes de données : le risque physique. Oui oui oui, ces photos sont numériques MAIS, elles sont stockées sur un objet physique. Que ça soit ton ordinateur, ton téléphone, ta clé USB, un disque dur etc, il s’agit de quelque chose de palpable. Et pour le malin au fond de la classe, même en cloud : ok, ce n’est pas chez toi et c’est plutôt dans une salle de serveurs super sécurisée peut être même dans un autre pays, mais c’est bien sur quelque chose de physique (si tu veux un exemple concret, tape sur google Incendie OVH et tu verras ce que ça peut donner).

Bref, comme tout objet, il y a un risque de perte, de vol, ou de dégâts (le faire tomber et l’abîmer, une inondation, un incendie, un éruption soudaine d’un volcan que tout le monde croyait éteint… la routine habituelle quoi 🦜)

Basique, mais important :
pense à télécharger TOUTES tes photos avant que la galerie expire

La première étape après ta séance photo c’est déjà de télécharger tes images. Pour ma part, je les livre sur une galerie privée en ligne, et contrairement à d’autres collègues, je ne les laisse pas indéfiniment en ligne. Elles sont en ligne généralement 3 mois. J’en ai déjà un peu parlé ici, le stockage d’images en ligne consomme des données sur un serveur, donc de l’électricité. Pour avoir testé, je me suis rendue compte qu’il est rare au delà de 2 ou 3 mois que les personnes pour qui j’ai fait les photos reviennent sur la galerie. Garder ces photos en ligne serait donc assez contre-productif et consommerait de l’énergie pour littéralement rien. J’ai donc décidé de mettre une date d’archivage des galeries.

Si jamais tu es tête en l’air (et c’est ok de l’être, ça m’arrive aussi dans ma vie perso), mon premier conseil est donc bien de penser à télécharger tes photos dès que tu peux. Pense bien à les prendre toutes, tu peux généralement les avoir en Haute Définition (HD) ainsi qu’en version réduite (web). 

Portrait de femme à Nancy

Nommer les fichiers pour les retrouver facilement

Maintenant que tu as téléchargé les photos de ta galerie, pense à les rassembler dans un dossier dédié. C’est tentant de l’appeler “photos du mariage” ou “séance photo famille” mais je peux te donner quelques petits conseils pour optimiser tout ça. 

De mon côté, pro comme perso, j’utilise la même méthode depuis des années. Je place toutes les photos dans un dossier donc, et je renomme ce dossier ainsi : AAAA-MM-JJ – Type de séance/type de photos Noms ou prénoms des personnes. Ca peut par exemple donner “1910-08-20 – Mariage Rose et Jack” (superbe réf n’est ce pas ? y’avait de la place pour deux sur cette porte et ils auraient pu se marier je te jure)

Ce que j’aime c’est qu’au vu du nombre de photos que je sauvegarde, tout se classe automatiquement par date et que je peux utiliser facilement la fonction de recherche et taper “grossesse” ou encore le nom/prénom directement pour retrouver le dossier que je souhaite. Tu peux aussi renommer les fichiers si tu le souhaites par exemple “Photo-famille-01.jpg”.

Enfin, à toi de trouver ce qui te convient le mieux évidemment, mais pense à adapter le nom. Par exemple dans le cas d’un téléchargement We transfer, on peut se retrouver avec un dossier “wetransfer-kjnjkfenjkfq” ce qui n’est pas vraiment optimal pour savoir ce qui se trouve dedans 🤓

Le conseil le plus important : DOUBLE SAUVEGARDE !

(à lire sur le même ton que Stéphane Plaza qui s’enthousiasme devant des doubles vasques - j’espère que cette référence traversera le temps mieux qu’une clé usb de première génération)

Je t’ai expliqué un peu avant les risques qui pouvaient causer une perte de données. Tu te doutes donc que la phrase “ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier” s’applique aussi pour tes photos numériques. Tu peux limiter les risques de pertes de données en choisissant un disque dur performant, en évitant de l’emmener partout avec toi ou encore en choisissant une sauvegarde en cloud très sécurisée, ceci dit, rien ne te promets un risque 0.

En faisant une double sauvegarde, à deux endroits différents, voire deux méthodes différentes, tu minimises la possibilité que le cauchemar de perdre tes photos souvenir se produise. A priori, peu de chances (ça serait vraiment pas de chance pour le coup 🥸) que les deux solutions différentes perdent tes données en même temps. Si jamais une des solutions te lâche, pour une raison x ou y, tu auras toujours celle de sauvegarde pour recopier une seconde fois ces données. Comme une roue de secours pour ta voiture finalement : quand tu crèves, tu changes et tu mets ta roue de secours histoire de rentrer chez toi ou au garage auto, mais l’idée n’est pas de rouler indéfiniment avec cette roue de secours, surtout si une autre crevaison arrive.. tu n’en as plus d’autres sous la main. 

Pour te faire comprendre l’importance des deux endroits (physiques) différents, un autre petit exemple : c’est horrible lorsque ça arrive, mais ça peut se produire, imagine si ta maison subit un incendie. Tu auras beau avoir deux supers disques durs super fiables avec tes photos, rangés bien au chaud dans ton bureau… les deux brûleront/seront endommagés.

Ceci dit, si tu avais demandé à un de tes proches de garder chez lui un des deux, tu aurais pu récupérer au moins celui ci, ce qui aurait d’ailleurs pu te donner un peu de baume au coeur après quelque chose d’aussi horrible. 

 

Si tu es toujours là malgré les cauchemars que je décris, reste encore un peu, je vais te dire précisément quels supports je te conseille.

Séance photo d'inspiration mariage à Lunéville

Ok, mais comment je peux sauvegarder ?

Je peux commencer par te déconseiller le CD/DVD. Début 2000 c’était chouette mais maintenant c’est compliqué. Déjà, on peut y mettre assez peu de données, ça prend de l’espace, si il y a des rayures dessus, ça devient vite illisible, et puis tous les ordinateurs n’ont même plus de lecteur de disques maintenant. 

Je te déconseille aussi la sauvegarde sur une carte mémoire. C’est contre-intuitif vis à vis de son nom, mais pour faire simple, ces supports sont vraiment pensés pour être temporaires : prendre des photos et les copier sur l’ordinateur par exemple. Ce n’est pas toujours très fiable, c’est petit et ça peut se perdre facilement, bref, pas que des avantages. 

Danse sur pointes moderne futuriste

Le must selon moi, c’est le disque dur. Sans te parler bien sûr des serveurs NAS ou autres disques durs incroyablement puissants et sécurisés qui ne sont pas forcément adaptés à une utilisation personnelle privée. En revanche, un petit disque dur fiable (Western Digital pour moi depuis des années, j’en suis ravie) c’est nickel. Ca ne prend finalement pas beaucoup de place à stocker et en même temps ça se branche facilement dès que tu veux jeter un œil à tes photos. Si tu as moins de budget, tu peux aussi opter pour la clé usb, mais c’est plus petit et le risque de la perdre est donc plus élevé.

Tu peux aussi utiliser un cloud, personnellement je n’en suis pas fan, mais ça peut être très pratique pour y accéder depuis n’importe quel outil informatique, smartphone, tablette ou ordinateur ! Pense juste à l’investissement financier car il s’agit souvent d’un abonnement, et regarde quelles sécurisations existent pour les serveurs qui vont accueillir tes données. 

Tu as maintenant les clés (pas usb hein) pour enregistrer tes photos et te permettre de les retrouver facilement dès que tu en as envie ! Reste plus qu’à appliquer tout ça, ce qui n’est pas toujours le plus simple. Ceci dit, avoir ces souvenirs sauvegardés est tellement rassurant que ça vaut vraiment la peine de prendre le temps de le faire 🤓

En tout cas, si après une séance réalisée ensemble tu veux plus d’infos sur comment bien sauvegarder tes images, n’hésite pas à me faire un petit message et on en discutera ensemble avec plaisir !

 

 

Si tu veux poursuivre ta lecture, jette un oeil juste ici, tu trouveras d’autres articles sur pleeeein d’autres sujets 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *