C’est quoi être photographe éco-responsable ?

C’est quoi être une photographe éco-responsable ?

Comme l’a si bien dit le réseau Margoo dans un de ses posts instagram, l’adjectif “éco-responsable” est parfois utilisé à tout va. Parfois il est justifié et parfois non, au contraire, il peut même participer à une forme de greenwashing.

Tout n’est peut être pas encore parfait dans ma façon de travailler mais je pense pouvoir me considérer comme une photographe éco-responsable. Je vais t’expliquer pourquoi.

Mon comportement personnel

Je commence par un point plus personnel sur ma façon d’être. En tant que photographe indépendante et micro-entrepreneuse, il est difficile de vraiment séparer ma façon d’être au quotidien de mon comportement professionnel.

J’entends depuis mes plus jeunes années qu’il est important de prendre soin de la planète, et j’ai eu la chance également d’avoir des profs de sciences passionnants qui ont pu m’expliquer de façon factuelle pourquoi il était important de faire attention et pourquoi même un petit geste, fait par plusieurs personnes, a bel et bien un impact. C’est assez naturellement que je me suis intéressée au sujet et renseignée au fur et à mesure. A la maison avec ma famille, on faisait le tri pour le recyclage, on prenait soin de ne pas gaspiller de nourriture, de ne pas laisser une lumière allumée pour rien ou utiliser plus d’eau que nécessaire.

Ces habitudes sont restées ancrées même aujourd’hui à l’âge adulte.

Actuellement, je garde ces petites habitudes et j’ai ajouté plusieurs éléments : 

  • je choisis si c’est possible de me déplacer en transports en communs ou à pieds
  • j’achète plutôt en seconde main ou en recyclé/reconditionné
  • si j’ai le choix entre deux produits identiques mais un sur-emballé trois fois de plastique et un autre prêt à l’emploi, devine lequel je prends ? (non, y’a pas de piège)
  • je privilégie de faire appel à des marques et des professionnels locaux, avec de chouettes valeurs

Ma démarche professionnelle

Les points que j’ai développés sur la partie personnelle s’appliquent également dans ma démarche en tant que photographe professionnelle. Plus concrètement, je te donne quelques exemples :

  • Vos galeries privées en ligne ne sont en ligne qu’au maximum 3 mois. Ce délai est généralement suffisamment long pour que vous puissiez les récupérer mais ne surcharge pas trop longtemps des serveurs qui tournent à plein régime pour tous ces gigas de données 

 

  • Vos commandes sont emballées avec soin, amour … et aussi avec une forme de recyclage ! J’ai par exemple récupéré des pochettes en toile de jutte qui sont parfaites pour y glisser vos clés usb de photos de mariage. Elles sont dans un état neuf bien que déjà utilisées et pourront même être réutilisées de votre côté par la suite ! J’évite également de réutiliser d’immenses cartons neufs pour vous livrer vos albums et tirages. Je les protège mais sans les sur-emballer. J’ai bien conscience qu’une fois la livraison effectuée, vous n’avez plus besoin de toutes ces protections et qu’elles finiront à la poubelle.

 

  • Je fais appel à des prestataires locaux, je te développe ce point dans le paragraphe juste en dessous 😉

 

  • Je ne renouvelle pas mon matériel tant que celui ci fonctionne correctement et me permet de travailler correctement. En effet, les nouvelles technologies sortent comme des petits pains, mais dans mon métier, je n’ai pas (pas encore peut être) besoin de celles ci. Et lorsque j’ai besoin de nouveauté, comme par exemple un objectif macro que je me suis procuré récemment, je l’achète si possible d’occasion dans ma boutique indépendante favorite (coucou Phot’antik si vous passez par là 🧡)

 

  • Je privilégie le dématérialisé pour vos contrats et factures : tout se passe en ligne grâce à un espace personnel sécurisé, même la signature ! Plus besoin de tout imprimer, remplir à la main puis scanner et renvoyer. 

 

  • Le peu de papeterie liée à mon activité est raisonné : petite quantité (juste le nécessaire), quand le prestataire le permet, sur papier recyclé avec une encre végétale. D’ailleurs, les petites cartes glissées dans vos commandes de tirages et d’album sont des cartes à planter. Si vous les mettez dans un peu de terre, vous pourrez voir pousser de jolies fleurs ! (concoctées sur mesure par Studio Cynydd, deux créatrices basées près de Rennes)
Photo par Annabelle Werlé

Choix des prestataires : mode de consommation et éthique

On arrive sur une partie compliquée. Comment je choisis mes fournisseurs ? Car oui, je n’ai pas le matériel nécessaire pour faire moi même vos albums et tirages. Je préfère d’ailleurs que des professionnels passionnés les réalisent, ça me permet d’être sûre de la qualité et du rendu.

Autant te l’avouer directement : je ne connais aucun laboratoire français dédié à la photo qui utilise uniquement du papier recyclé et des encres végétales. Avis aux amateurs, il y aurait une place à prendre !

En revanche, il est possible de faire appel à des laboratoires français, qui utilisent par exemple des papiers allemands (comme Hahnemühle, une des références en la matière – matière, papier, c’est rigolo hein?-) et qui font tout à la main avec une organisation éthique et responsable de leurs salariés. A ce stade de mon entreprise, je préfère privilégier la qualité en terme de rendu couleur et de stabilité dans le temps de vos photos plutôt qu’opter pour un tirage sans suivi colorimétrique par un petit labo qui tente des choses sur des papiers alternatifs, et j’espère que tu pourras le comprendre. J’espère toutefois que je puisse à l’avenir ne plus faire de compromis de ce type. Je reste à l’affût des informations sur ce sujet.

Pour certains cas vraiment plus précis, si je ne trouve pas quelque chose qui me convient en France, je choisis plutôt de faire appel à des prestataires européens frontaliers de la France. En étant à Nancy, faire livrer un album provenant du sud de l’Allemagne est finalement moins “coûteux” environnementalement parlant que de le faire venir de Bordeaux ! 

Présentation du réseau Margoo :
organise ton mariage éco-responsable

Pour finir, j’aimerais te présenter Margoo. Il s’agit d’un site autour du quel gravite tout un réseau ultra positif avec un même but : favoriser la mise en place de mariages éco-responsables. C’est un projet initié par Guillaume et Jean-Baptiste, deux amis d’enfance qui après avoir organisés leurs mariages respectifs se sont rendus compte de certaines difficultés. Certains prestataires indiquent bel et bien qu’ils sont sensibles au respect de la planète, certains disent même ce qu’ils mettent en place pour cela, mais il n’y a aucun lien entre eux. Il n’existe pas de solution qui permet de réellement les regrouper pour faire gagner du temps aux mariés à la recherche de ces valeurs.

Margoo c’est donc l’envie d’accompagner les futurs mariés à créer le mariage de leur rêve avec des prestataires qui leur correspondent et si possible en limitant le bilan environnemental de l’évènement. 

J’ai découvert Margoo via un autre collègue photographe et j’ai immédiatement accroché à ce qu’ils proposaient et à leur simplicité qui me correspond vraiment. De plus, quand on sait que le bilan carbone d’un mariage en France est d’environ 15 tonnes équivalent CO2, si je peux participer à le faire diminuer c’est encore mieux. (source)

En bref, si tu es en train d’organiser ton mariage et que tu aimerais ajouter un aspect écologique à celui ci, je te conseille vivement de jeter un oeil au site de Margoo et à leur blog qui regorge d’informations intéressantes ! Pour la petite touche éthique finale : ils ne m’ont pas demandé de faire cet article, je suis vraiment ultra convaincue par l’utilité de leur plateforme que j’ai envie de soutenir puisqu’elle est assez récente.

Alors non, je ne suis pas parfaite sur tous ces points mais je fais ce que je peux à mon petit niveau, sans sacrifier la qualité de mon travail et de mes prestations pour vous, mes clients. Chaque petit geste est important, et j’espère que tu en as conscience tout comme moi 🌱

Si tu veux en savoir encore plus ou en discuter avec moi, (si jamais tu as des solutions miracles à me proposer, je t’écoute!) n’hésite pas à me contacter, sur mon site ou sur les réseaux sociaux. Échanger sur ce sujet est super intéressant et enrichissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *