Progresser en photographie

Progresser en photographie (vraiment)

Du haut de mes 25 ans (à l’heure où j’écris cette phrase en tout cas), cela fait plus de 15 ans que je fais de la photo. Et comme pour toute compétence, j’ai commencé en tant que débutante, jusqu’à progresser en technique, approche et démarche pour finir par créer ma micro-entreprise en tant que photographe professionnelle.

Je vois beaucoup de personnes passionnées de photographie qui ont envie de se lancer. Ils passent souvent par les étapes par lesquelles je suis passée moi aussi. En y réfléchissant, je me suis dit que raconter mon expérience pourrait être pertinent et intéressant, rien que pour montrer que tout ne m’est pas tombé dans les mains tout cuit !

Photo 2013 et 2020 évolution
un extrait d'une de mes premières séances portrait et un extrait de photos que j'ai pu faire plus récemment, je te laisse imaginer laquelle je trouve plus aboutie 😬

Dans quel contexte j’ai commencé la photographie

J’ai commencé à faire des photos car ma grand-mère ainsi que mon père mitraillaient eux aussi : en vacances, lors de réunions de famille, ou même au quotidien ! C’était donc assez logique pour moi de commencer à titiller le déclencheur. Évidemment, à 7 ou 8 ans, on ne comprend pas encore vraiment ce qu’on fait avec l’appareil et les réglages techniques. D’ailleurs, j’ai le souvenir du tout premier appareil photo “rien qu’à moi” : c’était un appareil jetable pour ma classe de mer à l’école primaire. Ne me juge pas, je sais, et je sais que tu sais que je sais, mais dans ma tête, c’était quand même mon premier appareil, et il était juste à moi !

Clémence, 9 ans, qui fait des photos de... vraiment aucune idée de quoi 😬

Au fur et à mesure, les photos “souvenir” se sont effacées pour prendre des photos “esthétiques”. J’avais envie de photographier des choses que je trouvais belles.

Tu vois où je veux en venir… évidemment que j’ai pris en photo des fleurs dans mon jardin ! Puis les fleurs m’ont lassée, j’ai eu envie de faire des portraits, mais bien sûr, je ne savais pas non plus en faire. En mars 2013 (ça ne nous rajeunit pas), j’ai donc demandé à une copine si elle voulait bien poser pour moi pour que j’essaie. Le plus fou ? Elle a accepté ! Alors que clairement on ne savait ni l’une ni l’autre si le résultat serait là. 

Première séance portrait de toute ma vie
le résultat de ma toute première séance photo portrait en 2013

Depuis ce jour, je n’ai jamais lâché le portrait. J’ai tellement aimé ce domaine de la photographie et la technique que je me suis dirigée sur un BTS photo après le bac. Je voulais progresser, en apprendre toujours plus pour faire des photos dont je serais fière. A cette époque, j’aimais certaines de mes photos mais sans vraiment savoir ni comprendre pourquoi. Depuis, j’ai compris !

Les étapes par lesquelles je suis passée avant de devenir photographe professionnelle

Si j’ai compris désormais ce que j’aime en photographie, c’est bien parce que je suis passée par de nombreuses étapes et qu’entre temps.. j’ai progressé, tout simplement ! Je vais essayer de te résumer ces étapes, en espérant les mettre dans l’ordre.

Portrait photographe professionnelle à Nancy

Etape N°1 : Comprendre que faire des photos, ce n’est pas photographier quelque chose de joli, mais capturer quelque chose de joli avec une lumière bien gérée

Etape n°2 : Accepter que la désaturation partielle, c’est le mal (spéciale dédicace à toi Seb) 

Etape n°3 : Faire des photos de couple ou d’amis et se rendre compte que gérer deux modèles, c’est le double de difficulté, et qu’il faut donc l’appréhender autrement

Etape bonus : Enfin comprendre que signer ses photos avec un “logo” ne sert vraiment à rien du tout à part casser la lisibilité d’une image

Etape n°4 : Mieux comprendre la technique afin de ne plus avoir à y réfléchir pour l’utiliser

Etape n°5 : Oser sortir de sa zone de confort, que ça soit en terme d’organisation, de style de photos ou même de confiance en soi

Etape n°6 : Améliorer les poses, tester des expressions, donner du naturel aux images (je compte pas les heures passées à regarder les photos de Solenne Jakovsky et de Marion Colombani pour un résultat qui n’arrive même pas à leurs chevilles)

Etape n°7 : Tester un traitement colorimétrique (enfin) plus subtil, la subtilité c’est le must !

Etape n°8 : VRAIMENT mieux comprendre la technique, creuser en se formant (pour ma part lors du BTS principalement) et ne pas lâcher les bras

En fait, si je résume vraiment beaucoup, dans un premier temps, j’aimais certaines photos mais sans comprendre pourquoi. Puis en passant par les différentes étapes que je t’ai cité ci-dessus, j’ai commencé à comprendre pourquoi je les aimais et pourquoi j’appréciais moins d’autres images. Et au final, toutes ces étapes m’ont permis de maintenant être capable de faire les photos que j’aimerais tout en sachant pourquoi je les aime. Et j’imagine que dans toutes les formes d’art qui nécessitent des connaissances techniques, ça peut s’appliquer. 

Il y a quelques années on m’a parlé de ce graphique, qui est finalement assez véridique, je te le glisse ci-dessous et je serais curieuse de savoir où toi tu te positionnes :

Graphique évolution du photographe

Mes conseils pour progresser en photographie

Bon, c’est la partie importante de cet article, mais ne crois pas que j’ai la science infuse, surtout, expérimente par toi-même ! (c’est d’ailleurs mon premier conseil) Quelque chose qui fonctionne pour moi va peut être fonctionner autrement sur quelqu’un d’autre. 

1er conseil : Essaie, vraiment

Ne prends pas peur à l’idée de te tromper, de rater, c’est légitime c’est vrai, mais c’est hors de sa zone de confort qu’on progresse vraiment.

tu vois, là par exemple, je me suis clairement trompée sur les 4 traitements, mais au moins, j'ai tenté !

2ème conseil : Forme toi

Mais ne te forme pas de “trop” non plus. Que ça soit une formation sur une demi journée ou un suivi en distanciel pendant un an, une formation demande un petit délai pour vraiment imprégner les conseils et les appliquer au quotidien. Donc ne superpose pas les formations, pour pouvoir en profiter au maximum possible.

3ème conseil : Entoure toi de personnes qui ont confiance en toi

Sans avoir des chouettes copains qui se sont mis à disposition pour tester mes premiers portraits, je n’en serais pas là. D’ailleurs, au delà même du fait d’avoir des modèles pour poser, être bien entourée avec de la bienveillance m’a permis aussi de progresser. J’ai montré mes images, j’ai eu des retours, j’ai progressé tout simplement. 

Voilà, nous sommes au bout de cet article. Depuis mon premier shooting photo portrait en mars 2013 à aujourd’hui en juillet 2022, il y a eu beaucoup beaucoup de choses. J’ai testé des choses, je me suis clairement plantée aussi, j’ai passé plusieurs mois voire années à ne pas voir que je m’étais plantée d’ailleurs. Mais globalement je suis fière de ma progression et je me dis que je ne peux que progresser à nouveau !

J’espère que mes conseils et mes retours t’aideront dans ta progression à toi, le chemin n’est bien sûr pas terminé ! Si tu as envie de papoter, n’hésite pas à me faire un message sur Insta, je ne mords pas 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *